Concours

Recommander

Lundi 12 mars 1 12 /03 /Mars 11:42
LES PHILOSOPHES LES ŒUVRES CARACTERISTIQUES ECOLES DEFINITIONS INFLUENCES
SOCRATE ( 470-399 avt JC ) pas d'ecrit ; pensée transmise par Platon et Xenophon Connais toi-même :  l’arété ( aptitude d’une chose à devenir ce pour quoi elle est faite ) spécifique de l’âme humaine est le bien  Personne ne fait le mal volontairement : connaître le bien c'est le faire La recherche du Concept : recherche la valeur universelle, ESSENTIELLE des choses ou des idées ; La connaissance nécessite une connaissance préalable : la recherche d’un savoir implique un savoir de base préliminaire; Il est meilleur de subir l’injustice que de la commettre  ( victime d'un mauvais procès, il est condamné à se suicider ) ; La liberté est la maîtrise de ses passions;      fonde l'ETHIQUE;      crée l'art de la maieutique: accoucher les esprits par le dialogue PLATONISME Dualisme entre le corps et l'âme; le bien et le beau sont les valeurs essentielles; primauté du monde des idées sur le monde sensible; doctrine de la réminiscence ( inneisme ); supériorité de la raison,  la tempérance sur les désirs et les passions; influence sur la pensée chrétienne et la pensée occidentale en général; platon méprise la chair qui ne peut pas atteindre le monde des idées; les chrétiens convergent vers la même idée en méprisant le corps terrestre;les besoins de la chair poussent l'âme à se détourner de la voie de Dieu;
PLATON ( 428 - 348 avt JC ) les recits apres la mort de  Socrate : Hyppas majeur, le lysis, Le Charmide ; Apologie de Socrate; Protagoras;  Gorgias   les écrits de la maturité : PHEDON LE BANQUET  CRATYLE PHEDRE  LA REPUBLIQUE  Les ecrits de la vieillesse : Philebe; Timée; Critias; Les lois;  Les dialogues métaphysiques Parménide Théètète, Le sophiste; Politique THEORIE DES IDEES ou  IDEALISME OBJECTIF:  le monde sensible, en perpétuel changement, est subordonné à un monde idéal et stable d’IDEES ou d’ESSENCE; d'où la définition de 2 mondes : Le monde SENSIBLE  le monde dans lequel nous vivons,  très variable, fuyant, fugitif et le monde INTELLIGIBLE le monde des idées immuables et universelles; L'IMMORTALITE DE L'AME opposition entre les corps soumis à ses besoins et ses désirs et l'âme tombée dans le monde sensible, prisonnière du corps ( SEMA SOMA : le corps tombeau ) ; La REMINISCENCE   : L'âme a pu contempler les idées dans une vie antérieure , l'entrée dans le corps a provoqué un oubli, la réminiscence des idées est à la base de toute connaissance; L'AMOUR : mythe de l'être androgyne séparé et qui aspire à se reconstituer ; refus de l'amour sensible ou démesure insatiable pour l'amour , raison ou mesure,  1° étape vers le bien essentiel; Nul n'est mauvais volontairement: chacun pense agir selon le bien; L'état idéal est une monarchie où le pouvoir est légitimé par la sagesse; 

 le mythe de la caverne : la caverne symbolise le monde sensible alors que la lumière du jour symbolise le monde intelligible
ARISTOTE ( 384-322 avt JC ) Logique (ORGANON) 6 traités     (catégories,de l'interprétation; premiers analytiques; seconds analytiques; topiques; réfutations sophistiques); Physique; de la génération et de la corruption; de l'âme; histoire des animaux; parties des animaux; la métaphysiques; éthique à Nicomaque; éthique à eudème; politique; rhétorique; poétique; Un des premiers philosophes à étudier la forme du raisonnement indépendamment de son contenu ; La Logique ( ORGANON ) est érigée en science préalable à tout débat philosophique ( PROPEDEUTIQUE );  pose les bases de la logique catégorique : DEMONSTRATION DEDUCTIVE  DEMONSTRATION INDUCTIVE : la démonstration déductive va de l’universel vers le particulier par une succession de propositions, la pensée inductive ou induction va  de l’individuel vers l’universel ; pose les bases de La Métaphysique avec ses 2 aspects : l’ontologie : le « discours de l’être en tant qu’être » ; l’étude de ce qui fait qu’un être est ce qu’il est,  la théologie : étude du premier principe à l’origine de toute chose : Dieu;   ARISTOTELISME L’aristotélisme se caractérise par sa théologie : Dieu est le moteur du monde ; la cause efficiente et finale du monde ; Dieu n’est pas providentiel, ni créateur, il est une cause logique ; l’unité de l’âme :  l’âme n’est pas une entité en droit séparée du corps : l’âme et le corps constitue une seule et même substance ( l'âme ne survit pas à la mort ); rejet de la théorie des idées platoniciennes : les êtres sont constituées de matière et de forme ( hylémorphisme );  La vertu est une disposition acquise, consistant en un « juste milieu relatif à nous » ;  l’éthique eudémoniste : le bonheur est la fin suprême de la vie ; l’éthique est inséparable de la politique : l’homme est un animal civique, vivant par nature dans la cité ; l’importance de la logique pour édifier la science et le savoir universel ; sa philosophie de la nature a considérablement influencé les 20 siècles qui ont suivi; sa cosmologie géocentrque ne devient caduque  qu'avec Galilée; l'aristotelisme reste l'ancêtre de la rigueur logique scientifique; opposition entre le temps et l'éternel: le temps est destructeur ( à l'origine de la corruption  et de la mort ) alors que la vérité est éternelle;
L'âme n'est pas une entité séparée du corps; elle constitue l'essence de l'homme; la fin de la vie est en moins en partie la fin de l'âme   réfute la dualité entre les Idées et le sensible introduite par Platon; définit un concept de SUBSTANCE ou OUSIA ;  c’est l’individu pris dans son essence ;    pose les bases de la téléologie ( finalisme ) : les éléments progressent  inexorablement jusqu’à l’accomplissement de leur fin :  « entéléchie »;  l'ether constitue un 5° élément (premier corps) : substance de l'être qui deviendra plus tard la quintessence;  Aristote est à l'origine d'une importante connaissance naturelle encyclopédique; la morale est eudémonique ( tous les hommes recherchent le bonheur sans être d'accord sur les moyens pour y parvenir ) le bonheur repose sur un exercice de la raison; morale du juste milieu; ni trop ni pas assez; sur le plan politique, Aristote est pragmatique, pas d'idéalisme politique; primauté des résultats sur les moyens; l'homme est un animal politique ou civique, l’homme est fait pour vivre en société parce qu’il aspire à bien vivre;     
Par docgyne - Publié dans : docgyne
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus